Thursday, January 31, 2008

Voyage au cœur de la religion Bönpo et du Zhang zhung.















The Stages of A-Khrid Meditation : Dzogchen Practice of the Bon Tradition



Bon : The Magic Word : The Indigenous Religion of Tibet



The Little Luminous Boy : The Secret Oral Tradition from the Land of Zhang-Zhung Depicted on Two Tibetan Paintings


The Treasury of Good Sayings : A Tibetan History of Bon


Tibet's Ancient Religion: Bon


Opening the Door to Bon



Sacred Landsacpe And Pilgrimage in Tibet: In Search of the Lost Kingdom of Bon



Tibet's Ancient Religion: Bon


The Bon Religion of Tibet: The Iconography of a Living Tradition


Drung, Deu and Bon: Narrations, Symbolic Languages and the Bon Tradition on Ancient Tibet

Narrations, Symbolic languages and the Bön tradition in Ancient Tibet. Early history of Tibet chiefly during the reign of Bonpo kings from 1st cent. B.C. to 5th cent. A.D. according to Bon sources. Namkhai Norbu



Wonders of the Natural Mind: The Essence of Dzogchen in the Native Bon Tradition of Tibet



Enlightened Rainbows: The Life and Works of Shardza Tashi Gyeltsen


Bön: Tibet, 14th Dalai Lama, Dalai Lama, Nyingma, Sakya, Kagyu, Gelug, Shamanism, Animism, Himalayas, Buddhism, Christopher I. Beckwith, Bön in Bhutan, Dongba…


Wonders of the Natural Mind: The Essence of Dzogchen in the Native Bon Tradition of Tibet


Chod Practice in the Bon Tradition


Unearthing Bon Treasures: Life and Contested Legacy of a Tibetan Scripture Revealer, With a General Bibliography of Bon





2 comments:

douny said...

J'aime beaucoup votre blog cher Bouddhanar mais il y a quelque chose que je ne comprends pas et ça fait très longtemps que je voulais vous le dire :
pourquoi faites-vous "de la pub" pour des ouvrages traitant de choses que vous critiquez parfois sévèrement,comme sur cet article par exemple ? Vous donnez parfois les liens de vente en ligne et les résumés des bouquins comme si c'étaient des lectures "conseillées" alors que sur nombre de posts vous mettez en garde les lecteurs contre les enseignements de ces mêmes livres...
Vous me direz que les lecteurs on le droit de se renseigner et de se faire leur propre avis mais en même temps n'est-ce pas vicieux de leur proposer de dépenser ainsi leur argent ?
Peut-être n'y a-t-il aucune contradiction dans votre démarche mais quand même,vu comme cela beaucoup de personnes pourraient se dire que c'est le cas.
Il en est de même pour votre jugement concernant des individus comme René Guénon ou Blavatski.Un jour vous dites qu'ils avaient raison et le lendemain vous les accusez de tout !

C'est parfois difficile à suivre...
mais on vous apprécie quand même.

Amicalement.

bouddh@nar said...

Je remercie de vos appréciations.
René Guénon a une place non négligeable dans ce blog, notamment son livre « Le Règne de la quantité et les signes des temps ». Toutefois, les idées de l’illustre soufi sur le lamaïsme et l’Agartha, contenues dans son livre « Le roi du monde », me semblent contestables. D’ailleurs, tout est contestable dans ce blog, c’est pour cette raison que j’indique toujours mes sources. Par exemple, le « Tantra de Kalachakra » et le « Manuscrit d’Or » m’ont déconcerté, mais je pense que ces livres doivent être lus afin de sortir le lamaïsme des tantras « supérieurs » du cercle fermé des initiés tantriques. Il est vrai, que, grâce à un compte Amazon, des lecteurs peuvent acheter les livres que je lis. Ce rôle d’intermédiaire, n’est pas vraiment une activité lucrative. Selon le dernier rapport d’activité, mon crédit Amazon s’élève à 3, 80 € pour les cinq dernières semaines.

Des éditeurs m’envoient parfois en service de presse les livres que je souhaite lire (généralement écrits par des auteurs fiables). Pour les remercier, j’ouvre des fenêtres dans mon blog pour présenter ces livres. Dernièrement, les éditions Trédaniel m’ont envoyé gracieusement le livre de Julius Evola « Métaphysique du sexe ». Présenter un ouvrage écrit par un fasciste notoire est un véritable dilemme, toujours pas résolu jusqu’à présent. Les idée antisémites de Julius Evola, développées dans d’autres études, évoquent des préjugés raciaux que je ne partage pas. De plus, dans le contexte actuel (1), je suis obligé de m’autocensurer et de retarder la mise en ligne de ma de « Métaphysique du sexe ».

Parmi les ouvrages présentés, un seul est l’objet d’une spéculation de collectionneurs, c’est le livre de Paul Demiéville « Les entretiens de Lin-tsi ». Ce livre est le fleuron de ma bibliothèque. Malheureusement, les textes qui sont dans ma bibliothèque ne sont pas récents, beaucoup d’éditions sont épuisées. La vogue du spiritualisme « trucs et astuces de l’art du bonheur » va-t-elle envoyer au pilon des textes plus traditionnels de première importance ? Les lecteurs sont donc incités à réagir. Les anglophones ont plus de chances et peuvent télécharger gratuitement des textes Chan/Zen. Je m’efforce de trouver des sites qui proposent des « ebooks free ».

Selon mes sources, Blavatsky était probablement sincère mais elle aurait été manipulée par la contre-initiation. La contre-initiation a probablement trompé René Guénon lui-même au sujet de l’Agartha. Le récit d’Ossendowski, « Bête, hommes et dieux », n’est pas très crédible. Guénon était-il aveuglé par l’idée de revigorer les thèses de Saint-Yves d'Alveydre ? Le Marquis d’Alveydre, c’est aussi la synarchie…

Toujours est-il, le du roi du monde, le souverain d’Agartha/Shamballa, Maitreya en personne et ses compères les maîtres ascensionnés sont au cœur d’un spiritualisme douteux. Les planificateurs de ce spiritualisme ne sont pas stupides. Ils utilisent des vérités pour mieux mentir. Tout cela vous explique les apparentes contradictions que vous décelez pertinemment. En outre, les internautes apprécient des post concis. La concision n’est pas aisée dans un domaine aussi complexe que le spiritualisme libertaire et contestataire. Il est donc indispensable d’indiquer des études plus complètes.

Cordialement

PS) Laura Knight-Jadczyk utilise une planchette spirite conjointement à ses recherches. Les guénoniens sont souvent allergiques au spiritisme. Ils ne doivent pas apprécier mon intérêt pour le livre de Laura Knight-Jadczyk « L’Histoire Secrète du Monde » dans lequel il y a en plus une sévère critique de René Guénon. Néanmoins, les thèmes développés par Laura Knight-Jadczyk méritent d’être connus.

(1) L’actuelle dénonciation du sionisme génère des amalgames.